AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les sites ligériens d'Airbus ne seront pas touchés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johan
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1079
Localisation : Nantes • Paris
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Les sites ligériens d'Airbus ne seront pas touchés   Mer 18 Oct 2006, 06:20

Copyright OF - mercredi 18 octobre 2006

Airbus : « Le plan respectera les sites »


Les parlementaires UMP ont reçu des assurances de Thierry Breton sur le maintien des sites ligériens d'Airbus. Jeudi, la Région se penche sur le dossier.
Hier matin, alors que le comité central d'entreprise se tenait à Toulouse chez Airbus, les parlementaires UMP étaient reçus par le ministre des Finances, Thierry Breton. « Nous voulions insister sur les enjeux considérables des sites de Nantes-Bouguenais et Saint-Nazaire pour l'activité économique de la région et pour l'emploi de milliers de salariés », précisait André Trillard pour la délégation. Thierry Breton a été catégorique : « Le plan de restructuration qui reste à finaliser est respectueux des entreprises et des personnes. L'État français jouera pleinement son rôle dans ce dossier. » Langage codé qui semble bien traduire que les usines de Nantes et Saint-Nazaire continueront leurs destinées au sein d'Airbus, sans craindre de restructuration majeure, voire de vente ou de fermeture. Loin des spectres énoncés par certains, jamais par les proches du dossier et surtout pas par Louis Gallois en premier chef.

Les délégués syndicaux ont reçu le même message, hier matin, à Toulouse. « Le plan power 8 sera intégralement maintenu », a rappelé la direction. Le séminaire entre cadres et Louis Gallois de lundi dernier a été restitué dans ses grandes lignes. Yvonnick Dréno, délégué syndical FO du site Airbus, rapporte que deux priorités ont été annoncées : au niveau des sous-traitants et de la démarche industrielle.
Passer de 3 000 à 500 sous-traitants
« Actuellement, le réseau des 3 000 sous-traitants, à différents niveaux, crée des interfaces. Airbus souhaite travailler avec 500 co-réalisateurs directs qui devront, soit se regrouper, soit s'organiser pour assurer la charge de travail. »
Ensuite, il va être demandé à chacun des 16 établissements d'Airbus, entre la France et l'Allemagne, de redéfinir sa démarche industrielle. « Nous l'avions déjà fait au début des années 90 et chaque site avait reçu sa spécialité. » Ce schéma fonctionne toujours, il devra certainement être adapté à la nouvelle donne.
À court terme, la baisse du plan de charge de l'A 380 doit être en grande partie répercutée sur le non-renouvellement des contrats d'intérimaires. Jeudi, à la Région, tous les acteurs économiques, institutionnels, politiques ou sociaux se retrouveront pour soutenir l'activité aéronautique de la Métropole Nantes-Saint-Nazaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flyzen
Airbus A380
avatar

Nombre de messages : 1503
Localisation : Vendée proche 44
Date d'inscription : 30/03/2005

MessageSujet: Re: Les sites ligériens d'Airbus ne seront pas touchés   Dim 22 Oct 2006, 08:10

Semble avoir évolué en quelques jours
copyright OF 21/10

L'usine Airbus de Nantes intéresse Latécoère

L'usine Airbus de Nantes emploie 2 000 salariés et 300 intérimaires.Franck Dubray Le groupe toulousain est en contact avec Airbus pour reprendre le site nantais en cas de vente. Une usine à la pointe dans les matériaux composites.

Officiellement, aucun site Airbus n'est en vente. Mais, tandis qu'EADS - la maison mère - annonce la suppression de 10 % de ses personnels aux sièges, en coulisses, on discute. Latécoère se met sur les rangs pour l'usine de Nantes. Le groupe, basé à Toulouse, confirme qu'il est en discussion avec Airbus pour reprendre ce site qui emploie 2 000 salariés

« Nous avons des contacts avec Airbus à ce sujet, déclare Jean-Pierre Robert, directeur de la communication de Latécoère. Mais aucune décision n'est prise. Personne n'a annoncé que le site de Nantes allait être vendu. » Il ajoute : « Nous avons un projet à Nantes. Une décision sera prise mi-2007, soit en création, soit en reprise. Tout ce qui concerne Airbus nous intéresse : c'est notre principal client ! »

D'autres acquéreurs

Fondé en 1917, Latécoère emploie 2 000 salariés dans le Sud-Ouest et 1 000 à l'étranger. Il travaille aussi avec Dassault, Em-braer, Bombardier et Boeing. Avec 355 millions d'euros de chiffre d'affaires, en 2005, il est spécialiste du câblage et des portes d'appareils.

C'est une société cotée, dont le capital est à plus de 70 % dans le public. Le reste est notamment détenu à hauteur de 15 % par les salariés eux-mêmes. Sans doute pour rebondir après une année boursière chahutée, le groupe veut anticiper la « révolution du composite ». Ce matériau, qui marie résine et carbone, est l'un des points forts de... l'usine Airbus de Nantes. Appuyé sur le pôle de compétitivité EMC2 qui mobilise les énergies et les fonds régionaux.

Mais Latécoère n'est pas le seul équipementier susceptible de racheter des sites en Europe, si Airbus décidait d'en vendre. « D'autres noms sont cités : l'américain Spirit Aero Systems, l'anglais GKN, l'italien Finmeccanica, etc., indique Nicolas Lioret, conseiller aéronautique chez l'assureur Euler Hermes Sfac. Mais quelle sera la stratégie d'Airbus · Va-t-il se concentrer, comme Boeing le fait pour le 787, sur le design et l'assemblage et externaliser des fabrications · Avec un risque, celui de perdre le savoir-faire acquis en interne · »

Autant de questions à poser à EADS qui n'a pas répondu à nos sollicitations.
Jacques SAYAGH.

Un rappel des propos du Ministre il y a 3 ou 4 jours
Les parlementaires UMP ont reçu des assurances de Thierry Breton sur le maintien des sites ligériens d'Airbus, on ne parlait pas il y a 3 / 4 jours de sous traitants mais bien d'établissements Airbus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/nazair
Johan
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1079
Localisation : Nantes • Paris
Date d'inscription : 29/03/2005

MessageSujet: Re: Les sites ligériens d'Airbus ne seront pas touchés   Mar 24 Oct 2006, 08:56

Peut-être quelquechose de très bon pour Nantes, à la fois maintien des sites Airbus mais peut-être en plus la création d'un site de production de composites Latécoère!

Copyright OF - mardi 24 octobre 2006

Latécoère projette de créer un site à Nantes
Le groupe aéronautique toulousain semble avoir tranché : pas de reprise du site Airbus de Nantes en cas de vente, mais création d'une usine à proximité.
L'équipementier aéronautique Latécoère s'oriente finalement vers la construction d'une usine dans l'agglomération nantaise, dédiée aux composites (1). « Ce projet nous a été annoncé en comité d'entreprise ce lundi après-midi, indique Pascal Tagliapietra, délégué FO dans le groupe toulousain. Il s'agirait d'un site de trois hectares. La direction a annoncé qu'elle prendrait sa décision mi 2007. Elle a également indiqué qu'elle ne disposait pas d'une assise financière dimensionnée pour racheter l'usine Airbus de Nantes. » Cette dernière hypothèse, en cas de vente du site, avait été avancée en fin de semaine dernière par Jean-Pierre Robert, le directeur de la communication de Latécoère. « Nous avons des contacts avec Airbus à ce sujet, mais aucune décision n'est prise », déclarait-il (lire O.F. de samedi). Ajoutant: « Nous avons un projet à Nantes, soit en création, soit en reprise. »



Les syndicats d'Airbus écartent, eux, catégoriquement le scénario d'une cession de l'usine nantaise: « Pas touche à nos sites, lance Joseph Fleury de Force ouvrière. Annonces et contre-annonces depuis des mois bouleversent les personnels. Nous avons 2 000 avions à livrer dans notre carnet de commandes. La sérénité est nécessaire pour travailler. » Pour le secrétaire de la section FO d'Airbus Nantes, « la seule façon d'arrêter cette furia médiatique, c'est que la direction générale écrive noir sur blanc un démenti sans ambiguïté sur une éventuelle vente de nos sites, notamment celui de Nantes. »

Les syndicats soulignent l'histoire du site de Nantes et sa compétence. « Nantes est incontournable dans sa technicité, ajoute Christian Brizais, de la CFDT. Pas question de sortir du giron d'Airbus. Plus on fait partie d'un grand groupe, de surcroît européen, plus on a de chances de survivre. » Et FO de marteler: « On exige de rester au sein d'EADS, également pour conserver le statut social unifié qui s'applique à l'ensemble des salariés du groupe en France. »







(1) Ce matériau, qui marie résine et carbone, est l'un des points forts de la recherche ligérienne.
Jacques SAYAGH.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les sites ligériens d'Airbus ne seront pas touchés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les sites ligériens d'Airbus ne seront pas touchés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liens vers d'autres sites, vers des associations...
» liste des sites à visiter en Maine et Loire
» Liste des sites internets des fabricants
» 2 trés beaux sites
» Bleu X Albinos : de quelle couleur seront les petits ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Discussions d'aérogares... :: La presse en parle-
Sauter vers: